Thahmad

07. La crypte

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

14 commentaires

Nada a dit :

Encore une page toute guillerette…il faut en baver pour sortir de l'enfer!!! Agnès promis juré la page câlins est pour toi …mais là il va falloir attendre encore un peu!!!

22 janv. 2016

Gambit a dit :

Sympa, l'atmosphère… J'y passerai bien quelques vacances. Belle colo !

23 janv. 2016

Duanra a dit :

Oui, sacrée ambiance !

25 janv. 2016

Dino a dit :

Tu dessines bien les cranes. On s'y croirait.

25 janv. 2016

van a dit :

Chouette construction en pyramide!!! Les couleurs glauques rendent super bien l'ambiance morbide et l'atmosphère de décomposition, encore une fois chapeau!

25 janv. 2016

J8B a dit :

Magnifique page. Un endroit à glacer le sang. Mais quel ce petit truc qui brille ? Une pièce d'or ?

25 janv. 2016

Nada a dit :

Gambit Oui sympa pour des vacances un peu fun!

Duanra Un peu morbide peut être l'ambiance!

Dino Inspiration des catacombes pour les cranes, j'y connais rien en cranes :-)…

Van oui c'est ce que je voulais donner comme impression cool si ça fonctionne…j'expérimente!!!

J8B alors toi tu as l’œil et le sens du détail rien ne t'échappe, ouaip!! il y a un truc!!

25 janv. 2016

MacMillan a dit :

Oh boy, je suis curieux de savoir ce qui a bien pu leur arrivé =(

26 janv. 2016

Nada a dit :

MacMillan comme c'est une sorte de quête qui attend Kaos je te laisse imaginer qu'étant donné le contexte extérieur il y a plus de morts que de vivants!!

26 janv. 2016

Mosc a dit :

Mais quel démarrage ! Ce monde d'après semble aussi désespérant dedans que dehors. Si à l'extérieur, on est dans les tons bleus, glacials, le froid règne en maître, à l'intérieur, ce vert maladif est celui de la mort, de la putréfaction… Le noir et blanc de Vera Cruz disait beaucoup de choses, c'est pareil pour les couleurs ici.

A l'extérieur, des barbares déchainés. A l'intérieur, des morts… et un bruit inquiétant… On ne serait pas surpris qu'ils se réveillent ! Heureusement, pour nous, Kaos met du mouvement dans ce monde figé, de la chaleur avec le rouge de ses lèvres et de son étoile… Merci à elle d'exister dans tes planches, et bon courage pour la suite de ses aventures, à mon avis, elle n'est pas au bout de ses peines :)

26 janv. 2016

Tyben a dit :

Beau boulot Nada !

Le texte en noir, c'est tiré d'un poème, de quelque chose ?

J'aime bien l'idée que l'héroïne ne maîtrise pas trop ce qu'il lui arrive, que pour l'instant elle subit plus qu'elle ne provoque les événements.

27 janv. 2016

Nada a dit :

Merci Mosc, c'est vrai Kaos n'a pas fini de cheminer!!

Merci Tyben oui le texte (celui de la page 1 aussi) et un Mu‘allaqât  poème arabe du VIe siècle ap. J.-C. Il est en intégralité sur la page “à propos”. Kaos ne maîtrise pas grand chose un peu comme nous quand nous sommes ballottés par les événements.

27 janv. 2016

AgnesLanchon a dit :

Bien, on sent un grand coup de bambou et la fin des ennuis… le bout du tunnel? En tous cas, ça me rappelle les catacombes qui se visitent à Denfert-Rochereau, Paris 14e, pas loin de chez moi : ça vous a un petit air familier… sympathique en fin de compte!

29 janv. 2016

Nada a dit :

Je me suis inspiré des catacombes italiennes!! Le bout du tunnel…pas encore!!'

30 janv. 2016